Premiers jours au Pérou-Piura / First days in Peru-Piura

(scroll down for the english version)

Après 3 mois en Equateur et surtout la fin de mon visa, il était nécessaire  de sortir du pays pour continuer ma route au sud vers le Pérou. J’ai pris un bus de nuit depuis Loja (une des villes au sud de l’Equateur) pour aller à Piura au Pérou. Pour une fois, j’avais acheté mon billet la veille, du coup j’ai eu le siège de devant avec plus de place. Mon voisin était un tchèque en voyage depuis 3 ans, qui notait tout sur son petit organizer des années 90 (d’après lui, le meilleur en terme de durée de vie et d’autonomie, je devrais peut-etre m’y mettre afin d’être plus rapide dans la rédaction du bog :). Une heure avant le passage de la frontière (il était alors 2 h du mat) on a été réveillé par un contrôle policier. Les étrangers devaient descendre du bus et présenter leur passeport, les données ont été consignées sur un cahier genre écolier (je ne sais pas trop à quoi çà sert). Enfin une heure de route plus tard, nous voilà à la frontière.

Tout le monde est descendu du bus, a rempli le formulaire de sortie de territoire, reçu un tampon de sortie du douanier d’équateur et ensuite on est authorisé traverser à pied le pont pour se rendre au Pérou. Au revoir Equateur et Hola pérou !! Une fois au Pérou même système dans l’autre sens avec un arrêt en plus à la police péruvienne pour s’enregistrer. Comme il était 3h du matin, on était le seul bus à traverser et les formalités ont été assez vite expédiées (le douanier péruvien a bien essayé de me poser quelques questions, mais à cette heure là étant à moitié endormie, mon cerveau ne fonctionnait pas trop). J’ai obtenu un visa de 3 mois (j’aurai pu demander jusqu’à 6 mois, mais je savais que je serai partie avant).

Observation rapide des étoiles (le ciel était très clair cette nuit -là) en attendant que tout le monde termine les formalités douanières puis retour dans le bus, pour quelques heures de repos avant d’arriver à Piura, première ville de taille importante du coin. A l’arrivée ce fut le choc, assaillie à la sortie du terminal par une horde de rabatteurs (pour les différents taxis, hotels, compagnies de bus …), il faisait super chaud et sec avec beaucoup de poussière et des mototaxis partout ce qui change de Loja où tout est vert (dans le sud de l’équateur, et il pleut pas mal à cette époque). Je crois un temps me retrouver en Asie.

une des allées de Piura

quelques exemples de transport péruvien, les minis taxi (peuvent contenir 4 personnes sans le chauffeur),

les taxis ici sont tout petits !! yellow cabs here are quite small !!

les motos-taxi, normalement jusqu’à 3 personnes mais j’ai testé avec 4 adultes et 3 enfants (sur une petite route de campagne)!!

les combis ou mini-van, là le sport est de faire rentrer le plus de personnes (15 personnes minimum dont 3 assises à contre-sens), j’ai même vu une fois, l’assistant sortir un tabouret en fer pour ajouter une personne. Selon les endroits, il peut y avoir aussi des passagers debout (normalement c’est interdit)

les minis van bondés /  packed minivan

Le centre ville est assez petit, une cathédrale, la traditionelle place d’armes (place centrale de la ville), selon les guides c’est la plus ancienne du pérou colonial (Piura serait la première ville officiellement créée par les conquistadors). Je n’ai pas été impressionnée. Après une visite à l’office du tourisme (employée très sympatique et compétente qui me donne plein d’infos), je visite le musée de la ville pour une première approche d’une des civilisations pré inca du nord Péru, la civilisation Vicus. J’y ai 2 guides pour moi toute seule (il n’y a personne d’autres dans le musée), qui me font la visite dans  un espagnol très rapide (j’ai encore des progrès à faire, même si je pense avoir compris le principal). Le clou de la visite, les salles où sont exposés des objets d’or retrouvés lors de fouille des tombes des sites vicus de la région (pas de photos autorisée).  Malheureusement une des pièces principales (une statuette de femme en or de 15cm est en prêt à Stockholm, on a le droit a une belle photo à la place).  Le lendemain, je visite le village de catacaos qui est supposé avoir le meilleur marché artisanal du nord Pérou. C’est aussi l’occasion de prendre mon premier taxi collectif au Pérou (généralement 5-6 personnes, 2 devant avec le chauffeur, 4 derrière et parfois une dans le coffre). Le marché artisanal ne m’emballe pas plus que çà et j’y passe vite. Par contre bon déjeuner de ceviche (spécialité de poisson cuisiner avec du citron vert et des oignons) dans un des petits restau de la ville.

une rue de catacaos/ a street of catacaos

Retour sur Piura à temps pour prendre le bus au nord direction la plage de Mancora, célèbre pour son spot de surf et ses fêtes…

——————————–

After 3 months in Ecuador, but mostly the end of my tourist visa, it was time to say goodbye to Ecuador and keep traveling south towards Peru. From Loja (south Ecuador) I took a night bus to Piura (Peru). For once, I had bought my ticket a day before, and I was allowed the front seat with more leg room. My neighbor, a czech, travelling for 3 years, was writing everything in his old organizer (think something from the 90’s, in his opinion, the best in time of batery lifespan, maybe I should start using that to keep up with the blog updates !!). At 3am, it’s time to cross the border (we’re the only bus there, so it will be quite fast). First stop, on the ecuadorian side get the exit stamp, then cross the bridge on foot, bye bye Ecuador and Hola Peru, third stop get the entry stamp and andean card from the peruvian side, fourth go to the peruvian police to get registered and finally star gaze while waiting for every passenger on the bus to complete the process. The peruvian officer tried to ask me various question before granting me the 3 months visa, but I should admit that at 3am, my brain wasn’t really cooperative and I had a hard time understanding him. He gave me 3 months (what i asked for, could have asked up to 6 months, but I knew I would be gone before that)

A few hours of sleep later,  we arrived in Piura (first reasonably sized town after the border). On arrival, it’s quite a shock after Ecuador, a lots of touts awaited us at the terminal door (trying to sell us different bus or taxi ride, hotels…) all shouting at the same time.  It’s very hot (90F and it’s only 8am) and dusty with mototaxi everywhere, a big change from the  green quiet city of Loja. I thought for a second I landed somewhere in India, Asia.

Common local transportation options are: mini yellow cab (up to 4 persons),

the very popular mototaxi (normally 3 people but I tested it with 4 adults and 3 kids in a countryside road), minivan called “combi” (there, the art is to pack as many people as possible inside, minimum 12-15 persons with usually 3 people riding opposite to the direction of travel). It’s not unusual to see people standing (though it’s forbiden),.I’ve also seen once the assistant pulling a 3-leg iron stool  to add a seat !!

Piura’s downtown is quite small, a cathedral, the main square (named plaza de las armas, as in everytown in Peru), the oldest one in colonial Peru (Piura was the first town founded by the spanish conquistadors), and a few shopping center. I wasn’t impressed. A quick visit to the very helpful tourist info office, and I’m off to the city museum, to have my first glance at artefact from a preinca civilisation the vicus. The museum is nice, and I have to fast spanish-speaking guides just for me (I’m almost alone in the museum). I understand the general idea, but still have progres to make to understand everything. The highlight of the museum are the rooms where the golden treasure recovered from Vicus tumbs are exposed. I’m a bit out of luck as the best know artefact (a 15cm-golden statue of a women is in Stockholm for a special exhibit), instead a photo is displayed.
The next day, I’m taking my first share cab in Peru (5-6 peoples w/o counting the driver, 2 in front, 3-4 in the back and sometimes one in the trunk) to  the nearby town of catacoas, where supposedly the best handicraft-market of northern Peru can be found. I’m not impressed and I’ll get out of there quickly, wandering in the small town instead and trying my first Peruvian ceviche (a dish of lime-marinated raw fish with onions [lots of them]), yummy.

la station service de catacaos/catacaos gaz station

It’s time to head back to Piura to catch a north bound bus to Mancora, a city famous for her beach, surfing spot and parties …

Advertisements

~ by schlomorig on November 14, 2011.

2 Responses to “Premiers jours au Pérou-Piura / First days in Peru-Piura”

  1. https://lorenesudamerica.wordpress.com/2011/11/14/premiers-jours-au-perou-piura-first-days-in-peru-piura/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: